[Biographie & Démarche Artistique de nos Designers]

ANDRÉA TOUSIGNANT

Biographie

Une ligne de vêtements, bijoux et accessoires au style éclectique, c’est ce qu’Andréa Tousignant a toujours rêvé de faire depuis son enfance. Aujourd’hui, c’est devenu une réalité avec Incorrigibles la compagnie qu’elle a fondée avec sa très bonne copine Nadia Drouin.

Âgée de 7-8 ans, elle dessinait déjà sur la table de cuisine familiale des modèles de robes les plus spéciales qui soit, inspirées par le grand couturier Jean-Paul Gauthier, d’autres designers excentriques et par les robes des stars d’Hollywood ! Au secondaire, elle développe concrètement son côté artistique et s’inscrit en arts plastiques enrichis. Elle participe aussi à la création de décors et vêtements pour les défilés de mode ainsi que pour les pièces de théâtre de son école ( La polyvalente Les Estacades ). Elle remporte plusieurs concours de dessins, et est la récipiendaire du deuxième prix Jeunesse de l’un des Symposiums de peinture estivale de sa ville natale, Cap-de-la-Madeleine ( Trois-Rivières ).

Andréa quitte ensuite le secondaire avec l’idée de concevoir des costumes et accessoires pour le théâtre et se dirige donc vers le programme Théâtre-Production au Cégep de Saint-Hyacinthe âgée seulement de 17 ans. Mais après à peine quelques mois, elle décide rapidement de revenir à une de ses plus grande passion d’enfance et de mettre son talent au profit de la mode. Un an plus tard, elle se retrouve donc à Montréal, au Cégep Marie-Victorin pour y étudier le design de mode !

Andréa termine son Cégep avec l’intention de travailler pour des entreprises prônant avant tout le travail manuel et de véritables contacts humains. C’est pourquoi elle ouvre la porte du marché de l’emploi en travaillant deux ans en tant que couturière/brodeuse/perleuse, conseillère en vente et styliste/ créatrice pour vitrines à la boutique de mariage Oui je le voeux… sur la plaza Saint-Hubert à Montréal. Elle y perfectionne là l’art du détail à la main en y réparant minutieusement des robes de mariée et apprend l’anglais facilement grâce à la clientèle provenant souvent de l’Ontario pour se procurer des robes.

Elle prend ensuite une pause afin de peindre et voyager un peu : Paris, Marseille, Barcelone, Cuba, New York… lui permettent d’élargir encore plus ses horizons. À son retour, bien qu’un peu las du blanc éternel, mais forte dune bonne expérience dans le milieu du mariage, elle décide de travailler dans un environnement plus festif et moins conventionnel qui se rapproche un peu plus de sa personnalité. C’est à la boutique pour futurs mariés et autres événements spéciaux L’Esplumoir de Merlin qu’elle franchit cette nouvelle étape.
C’est à ce moment qu’elle rencontre des artisans-vendeurs ou consignataires et découvre la possibilité d’être son propre patron (ce qu’elle a toujours désiré ) ! L’idée reste gravée et à peine quelques semaines plus tard, elle parle de son projet à sa bonne amie Nadia qui accepte d’emboiter le pas avec elle ! Elle obtient donc peu après la subvention Jeunes Volontaires aux côtés de sa future associée, Nadia. C’est à travers cette subvention qu’Andréa apprend les rouages de l’entrepreneuriat et qu’elle a l’occasion de suivre un petit cours de joallerie afin d’ajouter une corde de plus à son arc et à celle de leur future entreprise…

Incorrigibles est maintenant fondé et bien réel pour le plus grand bonheur d’Andréa !

Durant les années d’Incorrigibles, Andréa, a pu marier sa créativité avec son désir profond d’aider les autres. Elle a eu durant 1 an une jeune stagiaire provenant de l’école Les Studios qui avait des difficultés d’apprentissage et qui est venu apprendre et l’aider dans son atelier. Andréa de son côté, s’est engagée à lui montrer à avoir confiance en elle et de repousser les limites afin de bien s’épanouir et d’avoir les bons outils. Elle a eu aussi une ex-toxicomane qui est venue apprendre tout en travaillant pour elle durant 1 an et demie.

Elle a ensuite fait un contrat pour la ville de Saint-Jérôme pour fabriquer et faire la recherche d’une partie des costumes et accessoires d’époque ( 19ième siècle ) sur mesure pour les comédiens/comédiennes qui prenaient part à plusieurs évènements pour le 125 ième anniversaire de la mort du curé Antoine Labelle, en Été/Automne 2016.

Maintenant son désir d’enseigner et d’aider est tellement grand, quelle a commençé à donner des cours de couture personnalisés pour débutants/es et intermédiaires dans son atelier.

Et bien sûr, toujours aussi passionnée qu’au début de l’aventure, Andréa et son associée Nadia continue de créer et de concevoir côte à côte des vêtements, accessoires et bijoux originaux, aux influences « streetwear » entièrement réalisés au Québec et destinés à tous les Incorrigibles de ce monde !

22196003_10154806454646128_7227102019704099469_n


 

Publicités