[Biographie & Démarche Artistique de nos Designers]

ANDRÉA TOUSIGNANT

Une ligne de vêtements, bijoux et accessoires au style éclectique, c’est ce qu’Andréa Tousignant a toujours rêvé de faire depuis son enfance. Aujourd’hui, c’est devenu une réalité avec INCORRIGIBLES la compagnie qu’elle a fondée avec sa très bonne copine Nadia Drouin. Déjà, au secondaire, elle développe son côté artistique et s’inscrit en arts plastiques enrichis. Elle participe aussi à la création de décors et vêtements pour les défilés de mode ainsi que pour les pièces de théâtre. Elle remporte plusieurs concours de dessins, et est la récipiendaire du deuxième prix Jeunesse de l’un des Symposiums de peinture estivale de sa ville natale, Cap-de-la-Madeleine.

Andréa quitte ensuite le secondaire avec l’idée de concevoir des costumes et accessoires pour le théâtre et se dirige donc vers le programme Théâtre-Production au Cégep de Saint-Hyacinthe. Mais après à peine quelques mois, elle décide rapidement de revenir à une de ses plus grande passion d’enfance et de mettre son talent au profit de la mode. Un an plus tard, elle se retrouve donc à Montréal, au Cégep Marie-Victorin pour y étudier le design de mode.

Andréa termine son Cégep avec l’intention de travailler pour des entreprises prônant avant tout le travail manuel et de véritables contacts humains. C’est pourquoi elle ouvre la porte du marché de l’emploi en travaillant deux ans en tant que couturière/brodeuse/perleuse, conseillère en vente et styliste pour vitrine à la boutique de mariage Oui je le voeux… Elle prend ensuite une pause afin de peindre et de voyager un peu : Paris, Marseille,Barcelone, Cuba, New York… lui permettent d’élargir encore plus ses horizons. À son retour, bien qu’un peu las du blanc éternel, mais forte d’une bonne expérience dans le milieu du mariage, elle décide de poursuivre dans le même domaine et de travailler, cette fois-ci, dans un environnement qui se rapproche un peu plus de sa personnalité.

C’est à la boutique pour futurs mariés et autres événements spéciaux, L’Esplumoir de Merlin, qu’elle franchit cette nouvelle étape. À cet endroit, Andréa aide aux altérations de robes et est conseillère en vente. C’est à ce moment qu’elle rencontre des artisans-vendeurs ou consignataires et découvre la possibilité d’être son propre patron (ce qu’elle a toujours désiré !). L’idée reste gravée et à peine quelques semaines plus tard, elle obtient la subvention Jeunes Volontaires aux côtés de sa future associée, Nadia. C’est à travers cette subvention qu’Andréa apprend les rouages de l’entreprenariat et qu’elle a l’occasion de suivre un petit cours de joallerie afin d’ajouter une carte de plus à son arc…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s